Quelle assurance pour une voiture de collection ?

Au même titre que les véhicules terrestres à moteurs, les voitures de collections se doivent elles aussi de faire l’objet d’un contrat d’assurance auto. Mais du fait que leur utilisation diffère grandement de celui des véhicules classiques et que leur coût peut atteindre des sommets, les organismes assureurs leur réservent des contrats spécifiques.

Comment définit-on une voiture de collection ?

Les voitures anciennes, les Français les adorent. Comme stipule l’article R 311-1 du Code de la route, une voiture est considérée comme « de collection » lorsque celle-ci est âgée de 30 ans et ne pouvant en aucun cas satisfaire aux prescriptions techniques des voitures modernes. À ce titre, elle dispose d’une plaque et certification d’immatriculation spécifiques. D’autre part, un tel bijou ne doit passer au contrôle technique que tous les 5 ans, au lieu de tous les 2 ans pour les véhicules courants. À noter par ailleurs que les véhicules qui ont vu le jour avant le 1960 ne sont pas contraints de réaliser un contrôle technique. Par ailleurs, du point de vue voiture de collection et assurance, les compagnies d’assurance, tatillonnes, vont toutefois au-delà de ces exigences lorsqu’il est question d’assurer une voiture de collection. Parfois, elles prennent en considération la rareté de la voiture, indépendamment de son âge.

Assurer sa voiture de collection avec une assurance qui lui est dédiée

Malgré le fait que la valeur d’une voiture de collection est largement supérieure à celle d’un véhicule lambda, force est d’admettre que les compagnies d’assurance aiment particulièrement ce genre de voiture et mettent, par conséquent, à disposition des collectionneurs des contrats qui lui sont dédiés. La raison est qu’une voiture ancienne n’est pas beaucoup utilisée et que son propriétaire en prend soin du fait de sa valeur. À cela s’ajoute le fait que les propriétaires d’une voiture de collection sont extrêmement prudents en route et ne prennent aucun risque.

Le niveau de risque étant minime, la prime d’assurance pour voiture de collection est par conséquent revue à la baisse. Il convient par ailleurs de souligner que dans l’éventualité où un sinistre surviendrait, l’indemnisation se fait en principe en fonction de la cote officielle du véhicule, laquelle est nettement supérieure à celle de l’Argus.

Peut-on assurer sa voiture de collection avec un contrat d’assurance auto classique ?

Concrètement, lorsque l’on est propriétaire d’un véhicule de collection, on n’est pas contraint de souscrire une assurance pour voiture de collection. Ce qui signifie que l’on peut s’orienter vers un contrat d’assurance auto classique. D’ailleurs, au même titre que les automobiles habituelles, l’assurance au tiers constitue le minimum légal obligatoire pour les voitures de collection.

Cependant, la formule au tiers est à proscrire lorsqu’il est question d’assurer sa voiture de collection du fait qu’elle ne prend en charge que les dommages causés aux tiers. Ainsi, pour bénéficier d’une couverture sur-mesure, il vaut mieux opter, soit pour une formule sans risques, soit pour une formule dédiée aux voitures de collections.

Pourquoi s’offrir une voiture de luxe ?
Quels sont les critères pour acheter une voiture de collection ?